Qualité et efficacité des plantes médicinales

LES CHOISIR, LES UTILISER, LES CONSERVER


Les plantes médicinales sont partout: au bord des routes, dans la cour, dans les stationnements, dans les champs, au bord de l'eau, en forêt. Elles sont des ressources précieuses qui ont accompagné les peuples et nations durant des siècles et qui restent encore aujourd'hui une manière accessible de se soigner par la prévention, de manière entièrement sécuritaire et autonome.

Les plantes regroupent à elles seules une centaine de molécules qui interagissent ensemble dans un grand tout ; une intelligence qui a pris des milliers d'années à bâtir et avec laquelle le corps humain s'est développé étroitement, de manière à les reconnaître et les utiliser pour soutenir différents organes et fonctions. Cette interaction et cette complexité moléculaire procurent à l'usage des plantes une douceur et une sécurité à l'utilisation qui ne peuvent se comparer à l'utilisation de médicaments (souvent constitués d'une molécule isolée).


Pensons ici à la reine des prés (Filipandula ulmaria). Première plante à partir de laquelle on a réussi à isoler les composés de saliclylates aujourd'hui utilisés dans les aspirines, qu'on utilise entre autre pour traiter les douleurs et inflammations. Alors que l'aspirine est très dure sur les muqueuses digestives, la reine des prés a un aspect guérisseur majeur sur l'estomac. Elle guérit les ulcères et prévient leur apparition sans couper l'acidité gastrique (un des effets secondaires de bien des médicaments employés contre les ulcères). Ainsi, plutôt que d'avoir un effet simple sur la douleur, ses effets sont multiples et travaillent sur une problématique sous plusieurs angles. C'est cet aspect que l'on qualifie d'intelligence des plantes.


Voici quelques conseils pour mieux choisir, utiliser et conserver vos plantes afin de profiter de tout ce qu'elles ont à nous offrir.


Identification

Évidemment, la première étape est de s'assurer d'avoir en main la bonne plante. Il peut exister différentes espèces qui ont des propriétés complètement différentes. En effet, l'eupatoire pourpre est adaptée pour dissoudre les dépôts calcaires qui forment les pierres aux reins tandis que l'eupatoire perfoliée est une excellente antivirale.


Conseil:

Ne jamais utiliser une photo uniquement pour identifier une plante. On veut toujours observer chaque particularité de la plante.

  • Utiliser plusieurs livres d'identification dont certains sont illustrés par des dessins et d'autres par des photos (les guides Florbec & the Newcomb's Wildflower Guide sont des exemples de bonnes références)

  • Avoir une description détaillée et précise des plantes

** Lorsqu'on décide d'acheter des plantes médicinales, il est important de les identifier par leur nom latin (et non leur nom commun). On évite alors beaucoup de confusion!


La récolte

Il est primordial que la récolte soit effectuée sur la bonne partie de la plante, au bon moment. L'utilisation d'une seule et même plante peut être différente selon la partie utilisée (racine, feuille, fleur, graine) et les différentes parties sont souvent cueillies à des moments différents.


Ex: on utilise l'ensemble du plant de pavot de Californie (avec la racine, cueilli pendant la floraison), alors que pour le framboisier, ce sont uniquement les feuilles de tiges de deuxième année qui sont récoltées au printemps, avant la floraison. Pour l'ortie, les racines, les feuilles et les graines ont des utilisations distinctes.


** MERCI de pratiquer une cueillette écoresponsable en laissant les plantes à statut précaire ou protégé vivre leur vie tranquillement et en récoltant avec respect des quantités raisonnables de toutes les autres plantes aussi merveilleuses que précieuses qui parsèment notre territoire.


QUANTITÉS ADAPTÉES :

- à vos besoins ;

- aux capacités de régénération de la plante ;

- à l'abondance de la ressource **


La transformation

Dans un monde idéal, nous aurions à notre disposition des plantes toujours fraîches et en santé! Pour conserver certaines propriétés qui ne se retrouvent que dans la plante fraîche, on extrait et conserve leurs composés actifs dans des teintures mères ou des macérations dans l'huile (aussi appelés extraits oléiques). D'autres plantes peuvent parfaitement se conserver séchées, à condition d'avoir été soumises à la bonne température, dans un endroit sombre et bien aéré!


Bien faire sécher et conserver les plantes est un art et il existe un monde entre des plantes pré-moulues de grandes surfaces et des plantes minutieusement récoltées et séchées dans les règles de l'art. Voici une petite comparaison de ce qu'on retrouve dans un sachet de tisane de camomille allemande du commerce versus notre camomille du jardin séchée.

Les plantes moulues perdent rapidement leurs arômes délicats, mais également leurs propriétés. Afin de conserver la fraîcheur au maximum, le goût et les bienfaits de nos plantes si soigneusement cultivées et récoltées, nous choisissons de n'utiliser que des plantes entières dans nos mélanges de tisanes. Les moudre entre les doigts juste avant l'infusion permet de libérer au maximum les arômes!


Acheter des plantes entières permet aussi de confirmer que c'est bien la plante souhaitée, de savoir quelle partie a été récoltée et à quel moment la plante a été cueillie. J'ai personnellement déjà retrouvé des morceaux de gazon dans des sachets de plantes en vrac!


Voici une image de scutellaire séchée (Scutellaria lateriflora). Voyez-vous les petites fleurs mauves? Pouvoir observer la plante nous permet de confirmer que c'est bien les parties aériennes de la plante en pleine floraison qui ont été récoltées. La scutellaire a une couleur particulièrement vibrante lorsqu'elle est séchée correctement, cette couleur est aussi un gage de qualité et d'efficacité!


Utilisation et posologie

Définition:

POSOLOGIE: Regroupe tout ce qui a trait à la quantité et à la façon de prendre les plantes.

Dose (g) ; Fréquence (quand) ; Sous quelle forme (tisane, capsule, teinture, externe)


La dose recommandée pour chaque plante varie selon :

  • La personne (enfant / adulte / poids / constitution) ;

  • La plante (son utilisation responsable sans nuire à la ressource) ;

  • L’effet recherché ;

  • L'usage traditionnel

Ainsi, certaines plantes sont efficaces à petites doses ou ont un potentiel toxique qui nous pousse à les prendre de manière ponctuelle, sur de courtes périodes (c'est le cas de l'agripaume et du genévrier). D'autres sont efficaces à fortes doses, sur de plus longues périodes (ce sont souvent des plantes nutritives comme l'avoine, l'ortie ou le trèfle rouge). Dans plusieurs cas, les molécules sont souvent éliminées plus rapidement par l’organisme et on doit en prendre plusieurs fois par jour pour maintenir l'effet souhaité.

  • Avant d'utiliser une plante, il est primordial de bien se renseigner sur ce que l'on prend, la bonne manière de l'utiliser, les interactions possibles avec les médicaments et toute autre contre indication (pour les femmes enceintes / allaitantes, entre autres).

  • Commencer par un petit dosage et arrêter s’il y a le développement d’effets désagréables.(apprendre à s’écouter, à écouter nos envies et nos dégoûts!)

  • Plus il y a de plantes différentes qui sont utilisées simultanément, plus la dose est petite pour chacune (celles-ci travaillent en synergie)!


Conservation

Enfin vient le temps de conserver nos plantes séchées. Comme c'est tentant de les mettre toutes dans de jolis pots mason, sur des tablettes bien en vues! Bien que les plantes séchées aient un charme certain, mieux vaut les cacher dans des armoires, bien à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'humidité. Vous conserverez alors beaucoup plus longtemps leurs propriétés et leurs parfums.


En guise de démonstration, voici simplement une feuille de scrofulaire dont une demi-feuille a été exposée à la lumière un peu trop longtemps!

Dans vos premiers moments à tester et expérimenter les plantes, j'aimerais vous inviter à les goûter, les sentir, les manipuler, les transformer de toutes sortes de manières en les utilisant en infusion, en teinture, en cataplasme, ou même en sirop et dans des recettes! Observer la plante dans son habitat naturel, l'identifier et même la cultiver sont d'autres excellentes manières d'apprendre à les connaitre et à mieux saisir leur essence.


Visite nos plantes en vrac pour faire le plein de plantes médicinales parfumées et vibrantes!